5 idées reçues sur l’immobilier !

L’immobilier est un domaine complexe, et lorsque l’on s’y intéresse, on se rend vite compte qu’on entend tout et son contraire à ce sujet. Nous vous avons rassemblé quelques idées reçues que vous avez probablement entendues, et nous vous expliquons ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas.

Avoir un apport est indispensable pour acheter

Ce n’est pas totalement vrai. En effet, si les banques demandent souvent d’avoir un apport, ce n’est pas systématique, et si votre dossier est complet et correspond aux demandes de votre banque, il est tout à fait possible d’emprunter sans apport. Bien entendu, cela dépend des taux d’intérêt du moment, mais également de votre situation personnelle. Lorsque vous empruntez en couple et que vous avez tous les deux un CDI, les banques seront moins frileuses qu’une personne seule en CDD.

Si vous souhaitez vous passer d’un apport, il sera plus facile d’obtenir votre prêt en passant par un courtier qui saura vers quelles banques vous orienter.

On peut mentir dans le dossier de crédit immobilier

C’est faux, bien entendu. Lorsque vous communiquez des éléments à votre banque pour une demande de prêt immobilier, il est indispensable de donner uniquement des éléments réels. Dans le cas contraire, il est possible pour la banque d’exiger le remboursement immédiat du montant emprunté dès que celle-ci en est informée.

Les informations que vous communiquez à la banque lui servent à décider les conditions de votre emprunt, il est donc nécessaire de ne rien omettre, volontairement ou non. De la même manière, si vous utilisez le montant du crédit dans un but différent de celui initialement prévu, ou si vous annulez les garanties décès invalidité sans respecter les démarches nécessaires, la banque pourra également vous réclamer un remboursement immédiat des sommes dues.

Le premier acheteur à déposer une promesse d’achat est prioritaire

Ici aussi, c’est faux. En réalité, le vendeur a le droit de choisir parmi toutes les offres qu’il a reçues celle qui lui correspond le mieux. En déposant en premier votre promesse d’achat, vous avez cependant l’avantage d’être prévenu des offres reçues ultérieurement par le vendeur et pourrez, si vous le jugez nécessaire, ajuster votre offre à la hausse. Le vendeur n’ayant aucune obligation d’accepter votre offre, il doit cependant y répondre dans un délai de 5 à 10 jours maximum.

Acheter en centre-ville est plus intéressant qu’à la périphérie

Ce n’est plus totalement vrai. En effet, si la demande de logements en centre-ville est souvent plus élevée, le coût d’acquisition du logement, qu’il soit à but locatif ou à but d’habitation, sera également bien plus élevé. Il sera donc intéressant de prendre en compte non seulement la demande, mais également les différentes possibilités de transport de la périphérie vers le centre, afin de définir si la différence de prix est réellement intéressante. De plus, les commerces s’installent de plus en plus dans les périphéries, enlevant encore un peu d’attrait aux centres-villes.

La rénovation énergétique fait prendre de la valeur à votre logement

C’est totalement vrai. On constate qu’en moyenne, un logement rénové se vend 17% plus cher que son équivalent plus gourmand en énergie. Si vous songez à vendre votre appartement ou votre maison, pensez donc à améliorer sa performance énergétique, afin d’en tirer le meilleur prix.

(Visited 3 times, 1 visits today)